Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Loisirs - Page 4

  • Le village des crèches

    IMG_0989.jpgIl est une petite commune de Gironde nommée Castelmoron d'Albret qui a su se faire une réputation en quelques années et qui reçoit à la fin de chaque année de très nombreux visiteurs. D'albret, parce que Jeanne d'Albret, la mère d'Henri IV y avait un hôtel particulier.

    Castelmoron d'Albret, à la front!ère de la Gironde et du Lot et Garonne, est la plus petite commune de France en termes de superficie, elle est plus petite que la place de l'Etoile à Paris, et elle ne compte que 53 habitants au tout dernier recensement.

    Animée par un couple de potiers installés dans le village, l'association Les mains d'argile organise chaque année des manifestations autour de la présentation dans l'église du bourg mais surtout, ce qui en fait tout le charme,  aux fenêtres des maisons des habitants de plus d'une centaine de crèches du monde entier, des cinq continents et de l'arctique, chaque année voit la floraison de crèches supplémentaires.

    IMG_0979.jpg

     

    IMG_0984.jpg

     

    IMG_0986.jpg

    Comme quoi, autour d'une idée simple, un village de 53 habitants sait trouver les ressources nécessaires pour créer l'évènement, se faire une renommée donner une belle image de lui-même, resserrer les liens entre les habitants et entre le village et son environnement.

    Cette action collective se traduit en termes de civisme puisqu'aux dernières élections municipales les 48 électeurs inscrits ont voté et se sont exprimés sans bulletin blanc ou nul.

    Soyez heureux, ayez confiance et que tout vous réussisse à l'aube de cette année nouvelle.

  • Des Estables au Mont Mezenc

    mezenc 030.jpg

    Du village des Estables 1340 m au sommet du Mont Mezenc 1753 m, le balisage est absent ou très succinct. Heureusement, il y a à côté du syndicat d'initiative qui ouvre à 10 heures l'auberge des trois monts où on vous sert aimablement un café,  où on vous invite à aller chercher vous même vos croissants à la boulangerie du village et où on est en mesure de vous indiquer le début du parcours pour rejoindre le sommet et la durée de la ballade : une heure trente.

    mezenc 037.jpg

    La montée commence dans le village, la boulangerie, le terrain de foot, le chalet du Mezenc, le télé siège et le tire-fesses puis on s'élève doucement parmi les sapins en direction de la maison forestière.

    mezenc 031.jpg

    La maison forestière fait aussi gîte d'étape (19€ la nuit et 49 € par personne en demi pension) et on construit à côté un abri pour le hors sac.

    A la maison forestière prendre un petit chemin en sous bois qui rejoint la Croix de pecata et un parking de 20 places. Là il y a enfin une petite pancarte qui indique le mont Mezenc. On commence par un chemin gravillonné puis rapidement on s'élève tranquillement en sous-bois dans un chemin de terre assez large avec très régulièrement des rondins de bois pour retenir la terre en période de pluie.  Les gentianes sont en pleine floraison.

    mezenc 018.jpg

    On s'élève encore et les arbres disparaissent, il y a de plus en plus de pierres dans le chemin, la pente s'accentue mais cela reste facile. la vue s'élargit.

    mezenc 022.jpg

    Le sommet en vue on a le choix, le sommet proprement dit, la croix du Mezenc, et la table d'orientation à l'Est précédée de ses cairns. De là, la vue est magnifique, les tables d'orientation en lave sont un peu usées par l'érosion mais on arrive à déchiffrer; par temps très favorable il est permis d'espérer voir le Mont blanc mais ce n'était pas jour de chance. Au retour vers La Chaise-Dieu, énorme orage sur Bellevue la Montagne, on a bien fait de ne pas se lancer daans le tour complet du Mezenc.

    mezenc 028.jpg

    Une satisfaction par rapport à notre dernière ascension en 1998, la végétation au sommet a repris le dessus sur les effets destructeurs des piétinements désordonnés, comme quoi un aménagement intelligent peut à la fois préserver l'environnement et favoriser le tourisme.

  • Le Boreal sur la Garonne

    Bordeaux-20140512-00209-1.jpg

    • De 224 à 264 passagers
    • Jusqu’à 132 cabines extérieures
    • Longueur : 142m * Largeur : 18m
    • Vitesse moyenne : 16 nœuds
    • 139 membres d’équipage
    • Ascenseurs à tous les ponts
    • Système de positionnement dynamique
    • Norme « clean ship »
    • Pavillon français

    Élégant, raffiné, loin des mastodontes qui enlaidissent de plus en plus les ports et notamment Venise, le Boréal était à bordeaux le WE dernier, la croisière comme on l'aime! au premier plan le Viking Forseti qui propose des croisières sur la Garonne, la Gironde et la Dordogne.

  • Arpentage

    Ce premier samedi de juillet était placé à La Chaise-Dieu sous le signe de l'Arpentage!

    compendium_metrique_chaine_d_arpenteur_dessin_plomion.jpg

    Dès le matin, à l'invitation de Sport Nature Loisirs de La Chaise-Dieu, les amoureux de la randonnée s'étaient mis en marche pour arpenter les sentiers du plateau casadéen. L'objectif de la manifestation "les pas casaniers" dont c'était la deuxième édition, consiste à faire converger les randonneurs des différentes communes du canton et à se retrouver sur les marches de l'Abbatiale puis pour partager un bon repas offert par le Crédit Agricole à la salle des fêtes. Une réussite avec une bonne centaine de randonneurs au rendez-vous sous un soleil radieux.

    L'après-midi, à l'auditorium, on pouvait arpenter virtuellement les itinéraires culturels du Réseau européen des sites casadéens :http://reseaucasadeen.eu/ L'idée de cette association créée il y a une dizaine d'années est de faire bénéficier tous les anciens sites abbayes, prieurés, qui dépendaient de l'Abbaye de La Chaise-Dieu, une centaine, d'un effet de réseau pour la promotion culturelle et touristique. A l'arrivée cinq carnets d'itinéraires ont été publiés, une exposition itinérante est disponible, des contacts permanents sont entretenus avec des sites espagnols et italiens, suisses. Le président de l'association et sa permanente (28h par semaine en CDI) passent beaucoup de temps à monter des dossiers de subvention, lesquelles se raréfient... Un bilan en demi teinte pour cette assemblée générale donc et un nouveau souffle à trouver pour approcher le niveau de réussite des Chemins de Saint Jacques construits sur une idée analogue.

    Le soir, au bar  le Blizart, http://cafeblizart.wix.com/blizart nouveau lieu branché de La Chaise-Dieu, on était invité par l'association L'oie qui lit à arpenter le livre de Pierre Bourdieu, La distinction http://loiequilit.over-blog.fr/article-le-blog-de-l-oie-qui-lit-c-est-parti-70339476.html. 8 personnes représentant trois générations avaient répondu à l'appel. L'arpentage consiste à échanger sur le livre sans l'avoir lu. Il faut un peu de temps. On commence par regarder le livre, la couverture, le texte de la quatrième de couverture, la table des matières. Echanges des premières impressions. Puis on dépèce le livre, on le partage en huit, chacun un mordeau et on essaie pendant une bonne demi-heure de trouver 3 à 5 phrases qui nous marquent et qu'on va présenter ensuite à nos petits camarades... A l'expérience on parvient à faire ressortir la ou les thèses principales du livre et on peut avor envie de le lire ou pas. L'oie qui lit avait déjà fait l'exercice en hiver d'arpenter L'être et le Néant de Sartre. Deux participantes d'alors sont revenues pour Bourdieu. Une bonne manière d'aborder les livres réputés difficiles.

    Arpenter cela marche!

  • Dernier dimanche de novembre à Bordeaux

    Dimanche matin, malgré la pluie annoncée, rendez vous avec quelques amis à Gujan Mestras sur le Bassin d'Arcachon pour l'épreuve de marche nordique du cross de Sud-Ouest. 6,7 km avalés en un peu plus de 45 mn, à 8km/h. Et il n'a pas plu!

    L'après-midi, recherche d'un porte-manteaux perroquet ou vestiaire à la foire à la brocante, place des Quinconces, il vaut mieux avoir un objectif, mais finalement je crois que je vais opter pour  un produit contemporain en cuir et nickel trouvé sur Internet.

    Pause chocolat chaud délicieux au café des trois soeurs, place de la Comédie, balade dans les allées de Tourny, où est installé ce qui tient lieu de marché de Noël, on est malheureusement très loin de l'ambiance qui prévaut dans la vallée du Rhin, à Köln par exemple.

    Retour à la maison par la fontaine des Girondins, le Cours Xavier Arnozan et la rue Notre Dame et là, c'est l'émerveillement :

    balcon.JPG

    Ce superbe balcon en fer forgé sur trompe aux fenêtres éclairées qui fait l'angle avec la rue du Couvent,  quelle beauté pour commencer la soirée! Et la pluie ne s'est toujours pas montrée.

  • Mascaret

    Terrasse du chateau de Vayres en Gironde, sur le Dordogne, dimanche 16 septembre 2012, 17h20, coefficient de marée de marée 101.

    En attendant le Mascaret,

    mascaret.JPG

    Au début on craint une vaguellete, un clapotis, on est trop loin, il aurait fallu aller à Saint Pardon quelques kms en amont, la mecque du Mascaret...

    Mais elle arrive enfin

    Mascaret2.JPG

    Elle est là!

    Mascaret3.JPG

    La vague!

    Mascaret4.JPG

    Et c'est déjà fini!

    Mascaret5.JPG

    Mais cela recommencera, il y en aura encore de beaux en octobre, novembre et décembre ... avec une eau plus froide.

  • 4° Ronde des sapins de Sembadel

    P1000173.JPG

    Tous à l'entrainement pour la quatrième ronde des sapins organisée sur le plateau de La Chaise-Dieu par le Comité des fêtes de Sembadel :

    www.comite-fetes-sembadel.fr 

  • Randonnée des chateaux à Martillac en Gironde

    C'était la première édition et ce fût une réussite d'emblée. Les organisateurs avaient limité le nombre d'inscrits à 250 pour ne pas être débordés. L'organisation a été parfaite (presque) de bout en bout même la pluie n'est arrivée qu'à la fin.

    martillac,randonnée,chateau lartigue,jeanne lartigue,montesquieu

    Rendez vous était donné ce samedi veille de premier tour des législatives sur la place de l'église Sainte Quitterie, du XI° siècle avec clocher reconstruit au XIX°. Dommage l'église était fermée et les randonneurs n'ont pas eu l'opportunité d'admirer son choeur pur roman. Ils se sont contentés des chapiteaux extérieurs finement ciselés.

    Dix kilomètres de randonnée, sur terrain plat, de chateau en chateau, de vignes en bois, on est dans les graves, au coeur de l'appellation Pessac Léognan. D'abord le Chateau Latour qui doit son nom à la tour du XII°, puis le Chateau La Garde, jolie charteuse edifiée au XVIII° entourée de 53 ha de vignoble, le Chateau Haut Nouchet, ancienne propriété d'un ancien sénateur maire de Martillac, le Domaine de la solitude, ancien rendez vous de chasse de Montesquieu, aujourd'hui monastère et domaine viticole, le Chateau Lafont Menaut, du nom de la fontaine du même nom, ancien lavoir, le Chateau Lafargue, première étape de dégustation et enfin le Chateau Lartigue du nom de Jeanne Lartigue, l'épouse de Montesquieu. La famille de Reynies a racheté le domaine en ruine en 1957 et le réhabilite peu à peu, les 100 ha de vignes du XVIII° ont été dispersés, les dernières du domaine ayant été arrachées en 1933. Demain peut-être sur les 12 ha qui continuent d'entourer le beau logis.

    martillac,randonnée,chateau lartigue,jeanne lartigue,montesquieu

    C'est devant le logis que les tables sont dressées mais avant, dégustation de quatre crus visités auparavant. Après l'effort, le réconfort! Après un mot d'accueil de Dominique de Reynies, diner servi par le traiteur de Martillac au son d'un orchestre de musique zouc... j'avoue que de la musique baroque aurait été plus adaptée à ce cadre mais ne soyons pas trop chagrin...

    martillac,randonnée,chateau lartigue,jeanne lartigue,montesquieu

    Une excellente soirée.

  • Echappée casadéenne

    Que faire un week-end de novembre à La Chaise-Dieu? Plein de choses!

    Se réjouir du temps, quatre jours de plein soleil!

    Bavarder avec des amis au coeur de La Chaise-Dieu dans un jardin potager, ramasser poireaux, persil et feuilles de blettes...

    Déguster un bonne pizza et une salade auvergnate,

    Acheter un seiglou,

    Faire un feu de cheminée,

    Courir : rue saint Martin, maison de retraite, salle des fêtes, maison carrée, les chapus, maison forestière, les narcisses, La Fontaine,

    Parcourir en toute liberté les allées du cloître, la place de l'écho, la place Lafayette...

    Participer au Téléthon de Félines : comme chaque année marche de nuit avec départ à 17 heures, 76 participants, Félines, Almancette (Pause casse croûte au four banal), Almance, Félines, les 8 à 9 km  sur des chemins forestiers en deux heures, suivis pour les amateurs par la soupe aux choux,

    Applaudir à l'Auditorium Cziffra les enfants de La Chaise-Dieu qui jouaient Alice au pays des horreurs, une adaptation de la pièce créée par Claude Liénard,on se dit que les forces vives et d'avenir ne manquent pas sur le plateau casadéen,

    Relire le travail de collègues et leur faire passer des amendements par Internet,

    Commémorer le 11 novembre,

    Lire les journaux, quelques chroniques de Vialatte,

    Savourer un bon crumble aux fruits des bois,

    Aller à Ambert voir les tailleurs de pierre et la vieille ville,

    Arriver trop tard au Chateau de Mons pour le visiter,

    Prendre l'apéritif avec des amis et échanger des nouvelles,

    Faire chausser les pneus neige, faire faire la vidange de la voiture, le plein de fuel dometique,

    Courir de nouveau : rue saint martin, dépôt DDE, Baffour, La Tour, plan d'eau, camping, déchetterie, rue saint martin,

    Ramasser les feuilles mortes, rentrer les plantes en pot...

    Mettre le chauffage hors gel,

    Retourner vaquer a ses occupations habituelles en ville jusqu'au prochain séjour...

    Les petits plaisirs sont bien le sel de la vie.

  • Balade "Vellave" chez Régis et Jacques Marcon

    marcon 035.jpg

    Avec vue sur les monts d'Ardèche et du Velay, dans une salle magnifique, bois, pierre, verre

     

    Bouchées savoureuses d'été : crèpe sarrazin saumon carotte, tomate et pistou, melon au jambon, tête de veau gribiche, champignons et reine des prés, huitre d'Isigny...

    ***

    Chaud et droid de pigeonneau rôti, blanc-manger abricot, salade de haricots verts à l'amande

    ***

    Sur une compotée de choux d'été au riz rouge de Camargue,le filet de barbue confit au beurre de verveine

    ***

    Granitée au champagne rosé

    ***

    Une composition autour de l'agneau, le carré et filet rôti au serpolet, épaule confite en Croq Monsieur

    ***

    Les fromages d'Ardèche et d'Auvergneaffinés dans la cave des Marcon; des légumes, fruits, marmelades pour accompagner

    ***

    Les douceurs avec les chauds, les glacés avec les patisseries à choisir selon sa gourmandise

    ***

    Mignardises, chocolats aux cèpes et caviar de lentilles

    ***

    Chez Régis et Jacques Marcon à Saint Bonnet le Froid, en Haute Loire, http://www.regismarcon.fr/,  le père Régis vous accueille et vous conseille pendant que le fils Jacques est aux fourneaux,  tout est excellent,  la passion au service d'une cuisine ancrée dans son terroir, un service impeccable en toute simplicité et des découvertes gustatives insoupçonnées.

    Et la preuve qu'avec du talent, de la passion et beaucoup de travail, il est possible de créer et de faire vivre un restaurant avec trois étoiles au Michelin en milieu rural à 1000 m d'altitude. 

    Les photos de ce menu sont publiées sur : http://casadei.blog.lemonde.fr/ chronique Voyage gourmand du 11 août 2011