Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Santé

  • Voeux

  • Vivent les services publics!

    J'habite à Bordeaux, quartiers des chartrons.

    Mercredi dernier je suis allé à l'hôpital de Libourne au service d'Orthopédie pour un genou récalcitrant. A Libourne parce qu'il y a un excellent service d'orthopédie.

    Je suis parti en vélo pour la Gare Saint Jean à 8:30.  J'y ai garé mon vélo dans le parc pour vélos sécurisé couvert auquel je suis abonné.

    J'y ai pris le train pour Libourne de 9:07, parti avec un retard de 5 minutes. Arrivée à Libourne vers 9:45.

    Un quart d'heure de marche à pied et je suis entré au Nouvel Hôpital Robert Boulin à 10 heures.

    Aucune attente au service des admissions (En photo le patio).

    Aucune attente au secrétariat du service orthopédie qui m'a dirigé au service de radiologie pour faire quelques radios.

    Cinq à dix minutes d'attente et le service me fait les radios nécessaires.

    Retour au service Orthopédie, j'attends à peine dix minutes et je suis reçu par le médecin qui me prescrit si je le souhaite une infiltration.

    C'est fini, je regarde mon application Oui SNCF, j'ai un train dans vingt minutes, un peu de marche rapide, j'attrape mon train en gare de Libourne. A midi moins dix je suis à la Gare Saint Jean de Bordeaux et à midi et quart chez moi.

    Ce matin, j'ai reçu mon ordonnance.

    Impeccable! Il y a des services publics qui fonctionnent, des trains qui arrivent à l'heure, des personnels hospitaliers, pas épuisés, aimables, efficaces, je n'ai pas calculé le bilan carbone mais il doit être très correct, sans les gilets jaunes je serai sans doute allé en voiture par habitude et j'aurai eu tort.

  • De quoi être optimiste...

    Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans nés vivants est passé de 90 à 46 pour 1000 naissances vivantes de 2013 à 2014 (Unicef)

    La part des personnes vivant dans l'extrême pauvreté avec moins de 1,25$ par jour est passée de 36 % à 14,5 % entre 1990 et 2011 (Banque mondiale).

    Pour la première fois le nombre de malades du SIDA qui ont débuté un traitement antiviral est supérieur au nombre de personnes nouvellement infectées, c'est le début de la fin du SIDA (UNAIDS)

    L'Irlande consacre plus de la moitié de son aide au développement aux pays les plus pauvres (OCDE). C'est possible.

    Le Danemark est le pays le moins corrompu du monde (Transparency International). Rejoignons le!

    Davantage (en anglais) sur : http://www.one.org/us/2014/12/11/14-of-the-most-important-global-development-moments-of-2014-as-told-in-charts/#b12g22t20w14

    ebslsurvibc.jpg

  • Yersin

    Tous ceux qui ont aimé Peste et Choléra de Patrick Deville et découvert ou redécouvert la vie d'Alexandre Yersin seront heureux d'apprendre la construction prochaine par les chantiers Piriou d'un Navire de voyage à vocation scientifique qui portera le nom de celui qui découvrit le bacille de la Peste.

    ATABpiriou-6de0bc95.jpg

    http://lemarin.fr/articles/detail/items/les-chantiers-piriou-et-francois-fiat-le-proprietaire-devoilent-le-navire-de-voyage-yersin.html

     

  • Yersin

    yersin.jpgQui connait aujourd'hui Alexandre Yersin (1863 - 1943). Il est pourtant d'une brulante actualité. Dans son repaire de Nha Trang, en Indochine, vers la fin de sa vie, il avait l'idée de prévoir les orages et les typhons car là-bas les pêcheurs disparaissent dans des tornades soudaines.

    "Je fais monter des cerfs volants pour pratiquer des sondages météorologiques". Avec des câbles d'acier, des treuils et des cabestans.

    Alexandre Yersin n'est pas parvenu à ses fins, cette fois, et les typhons continuent aujourd'hui de dévaster le sud est asiatique, Vietnam et Philippines.

    Une idée toutes les cinq minutes et le souci d'expérimenter, toujours!

    Alexandre Yersin a vaincu la peste et le choléra, il a été explorateur, marin, producteur de caoutchouc,  roi du quinquina, s'il avait déposé un brevet il serait considéré comme l'inventeur du coca cola. Un des premiers à posséder une automobile en Asie, aviateur...l Il était en contact avec Michelin, Lumière, Doumer...

    Bref  un des membres de la bande des pastoriens  comme Roux, Calmette,  Céline, qui nettoya le monde de ses microbes, prête à se précipiter sur la première épidémie, en concurrence avec l'allemand Koch, l'homme du bacille. C'est une vie dangereuse, lèpre, diphtérie, tétanos, paludisme, typhus, peste, choléra, rage. On peut y laisser la peau.

    Patrick Deville nous enchante réellement avec ce livre, ce personnage aujourd’hui oublié qui  "comme nous tous a cherché à faire de sa vie une belle et harmonieuse composition. Sauf que lui, il y est parvenu."

  • Top vélo

    top-velo-190-200x258.jpgPourquoi parler de Top Vélo? Parce que dans le numéro de janvier, la Haute-Loire est à l'honneur avec Trois circuits de 100 à 150 km : De Devès en Margeride, le Mézenc et le Livradois-Forez avec bien sûr une halte au km 89,1 à La Chaise-Dieu.

    Parmi les quelques bonnes adresses proposées par la revue, Croc et Broc, rue Saint Martin à La Chaise-Dieu, vanté pour ses champigons fricassés accompagnés de sorbet tomate basilic et poivrons, sa joue de veau et son omble, le tout arrosé d'eau de Chateldon et d'un peu de Badoulin, un vin rouge du Puy de Dôme.

    150 km de vélo avec des côtes comme celle de Bonneval à Sembadel-Gare nécessite un bel entrainement mais on peut fractionner les circuits et se donner ainsi l'occasion de tester les petits hotels ou les gites d'accueil.

    A vos cycles!