Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Environnement - Page 7

  • Il n'y a plus de saisons...

    Week-end pascal on ne peut plus contrasté entre la France et le Liban, entre La Chaise-Dieu (Haute-Loire) et Beyrouth.

    La Chaise-Dieu c'est encore la neige, le froid, le vent qui s'invitent pour la fête de Pâques. Les enfants ont dû aller chercher les oeufs dans la neige. L'hiver fait des incursions sur le printemps tant attendu par tous ceux qui vivent du tourisme et plus généralement tous ceux qui aspirent à retrouver les beaux jours, éteindre enfin le chauffage, planter quelques fleurs, revoir le marché en plein air...

    61dbebdc00b383e1ae2dfecd602c4653.jpg

    A Beyrouth, c'est le contraire, il fallait aller chercher ses oeufs dans le sable des plages, l'été est déjà là, 35 degrés à l'ombre, il faut mettre la climatisation dans les appartements et les voitures, les libanais retrouvent le chemin de la mer, évoquent avec regret la saison de ski déjà terminée, l'année dernière on pouvait encore skier en mai.

    456b74a132638dc40ba772cfebf77e34.jpg

    Est-ce pour fêter le retour de l'été qu'on entend au loin des tirs de joie? Non, ce sont simplement les partisans du mouvement Amal qui fêtent à la kalachnikov, voire à la roquette, les déclarations de leur leader Nabi Berry, le Président du Parlement fermé depuis bientôt 18 mois. De quoi rappeller à tout un chacun que l'élection du Président de la République est toujours reportée à des jours meilleurs, que le sommet de la Ligue arabe de Damas à la fin de la semaine va être boudé par le roi d'Arabie saoudite et que le Hezbollah se prépare à venger l'assassinat d'Imad Moghniyé, son numéro 2. Où, quand, comment? Chacun s'interroge et craint les orages.

    En attendant il fait beau!

  • Les terrasses chauffées vont faire un tabac!

    Les réglementations ont parfois, toujours, un effet pervers!

    A partir du 1er janvier, il sera donc interdit de fumer dans les cafés, restaurants et boites de nuit. L'objectif est de préserver la santé des non fumeurs et de rendre l'usage du tabac un peu plus difficile pour les fumeurs...Il parait que les ventes de patchs et autres produits pour arrêter de fumer sont en plein essor, tant mieux!

    Mais toute régle suscite des initiatives de contournement. Ici c'est le triomphe annoncé du parasol au gaz qui permet de chauffer une terrasse protégée de la pluie et du vent par un store et quelques bâches.

     

    3edd2df120d14a1fe84e840dc2e6dacc.jpg

    On va donc chauffer dehors! Et après cela on ira à Bali faire la leçon à la Chine et à l'Inde pour leur demander de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

    Sans parler en termes de pouvoir d'achat de l'incidence sur le prix du petit noir ou du verre de blanc de l'investissement en parasols et de la consommation de gaz!

     

  • Réconcilier Environnement et Croissance

    Les Verts sont contents. Le Grenelle de l'environnement les a entendus. Mais il en veulent plus. Pierre Radane, ancien Président de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, Chef de la commission énergie des Verts, trouve que "vouloir réduire les freins à la croissance (Commission Attali) et donc se placer dans une logique de dérégulation va à l'encontre de ce que dit le Grenelle. Il faudra trancher!"

    Au contraire! La perspective des conséquences du changement climatique devrait nous conduire à rechercher plus de croissance, pour mieux nous protéger, pas moins. Attali a mille fois raison. Et plus de régulation, là où c'est nécessaire et moins de régulation, là ou elle ne sert qu'à conforter les rentes.

    Les études disponibles, le protocole de Kyoto lui même, le reconnaissent, au prix d'efforts très importants, difficiles à mettre en oeuvre compte tenu de notre préférence pour le présent, on peut espérer retarder, pas empêcher, un changement climatique qui semble inéluctable, quoiqu'incertain dans son ampleur et ses conséquences.

    A quoi bon lutter contre quelque chose d'inéluctable? Encore un moment monsieur le bourreau! Il nous faut au contraire faire en sorte d'éviter la hache et nous protéger au mieux des conséquences du changement climatique!

    Le dernier supplément du New York Times édité par Le Monde le disait très bien : Contre le changement climatique essayons la prospérité.

    6e34339fa739f35467dffc9dcf0516b3.jpg


    Prenons l'exemple des cyclones dont on nous dit qu'il vont se multiplier. On voit bien que face à ces chocs, ce sont les populations pauvres qui sont les plus vulnérables, il faut donc s'enrichir collectivement et redistribuer cette richesse pour construire des logements plus résistants, mettre en place des systèmes d'alerte, déplacer les populations les plus menacées par la montée du niveau des mers...

    Tout cela va exiger, oui, des ressources supplémentaires, oui, une redistribution plus ciblée vers les populations les plus vulnérables, mais pas moins de croissance, si on ne veut pas le moment venu se trouver démuni.

    9b3ccddb58d4044150fc781d29cb948a.jpg


    Autre argument en faveur de la croissance, le Grenelle de l'environnement va coûter cher à mettre en oeuvre et va avoir tendance, conjugué conjoncturellement au choc pétrolier induit par un baril à bientôt 100 USD et à un euro à presque 1,5 USD, à ralentir une croissance qui tourne déjà chichement autour de 1,5%. Oui, il faut mobiliser toutes les opportunités de croissance, d'innovation, sinon comment ferons nous face aux défis non seulement du futur mais aussi aux défis d'aujourd'hui, celui des banlieues, celui du vieillissement, celui de l'emploi, celui de la Méditerranée, celui de l'Afrique...

    Le malthusianisme n'a jamais été une solution, c'est la voie royale vers le repli, la réduction des opportunités, la montée des tensions, pour se partager toujours plus nombreux le même gateau.

  • Colchique de la montagne

    Tout le monde connait la berceuse pour l'avoir apprise à l'école :

    Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent,
    Colchiques dans les prés : c'est la fin de l'été.

    f8589affbcab1ffc1b6afe683d2bdfbc.jpg

    Au Liban, c'est dans la montagne que l'on trouve des colchiques, au côté du genevrier, du thym, de la rhubarbe sauvage, du chardon, tout cela bien sec, pas de chataîgnes, pas de feuilles d'automne...

    Refrain
    La feuille d'automne emportée par le vent
    En ronde monotone tombe en tourbillonnant.

    Châtaignes dans les bois se fendent, se fendent,
    Châtaignes dans les bois se fendent sous les pas.
    Refrain

    Nuages dans le ciel s'étirent, s'étirent,
    Nuages dans le ciel s'étirent commme une aile
    Refrain

    Et ce chant dans mon coeur murmure, murmure,
    Et ce chant dans mon coeur appelle le bonheur.
    Refrain


    Attention, la colchique est dangereuse, c'est Apollinaire qui nous le dit

    Les colchiques

    Le pré est vénéneux mais joli en automne
    Les vaches y paissant.
    68640f4297d6e6ea9659fe6bc582391a.jpg

    Lentement s'empoisonnent
    Le colchique couleur de cerne et de lilas
    Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-la
    Violatres comme leur cerne et comme cet automne
    Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne

    Les enfants de l'école viennent avec fracas
    Vêtus de hoquetons et jouant de l'harmonica
    Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
    Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières

    Qui battent comme les fleurs battent au vent dément


    Le gardien du troupeau chante tout doucement
    Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent
    Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l'automne

    Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

    En effet la colchicine, extraite de la colchique s'emploie depuis plus d'un siècle pour le traitement de la goutte, mais surdosée elle provoque diarrhée, nausées, convulsions, atteinte rénale, détresse respiratoire, elle est mortelle au delà de 40 mg.

    Bonne promenade dans la montagne libanaise!

  • Tarterêts

    La cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes , fait de nouveau l'actualité. Sept jeunes hommes comparaissent, depuis le 12 septembre et jusqu'au 17, devant le tribunal correctionnel d'Evry, pour des violences commises, en 2006, dans cette cité, à l'encontre de CRS.

    La première pierre du nouveau quartier des Tarterêts a été posée en 1961. 370 logements sociaux, sont achevés en 1963. Dans les années qui suivent, plusieurs programmes vont sortir de terre. En 1971, le quartier a ainsi été doté d’environ 2300 appartements, répartis pour la plupart dans des tours de plus de dix étages. Avec près de 9 000 habitants, les Tarterêts représentent alors un quart de la population corbeil-essonnoise.

    ad8222ee119dd05a63c2779f02ef3b84.jpg

    C'est en 1975 qui j'y emménage, dans un logement attribué sur le contingent fonctionnaire de la préfecture. C'est là que notre fille fait ses premières dents. Avenue Leon Blum, entre la Seine, le foyer Sonacotra, la nationale 7, à flanc de colline, les logements sont neufs, spacieux, confortables, les ascenceurs fonctionnent, toutes les boutiques du centre commercial sont ouvertes et offrent tous la panoplie du commerce de proximité. Ma petite 4L est garée dans la rue et ne sera jamais inquiétée.

    Nous ne sommes restés qu'un an, partis sous d'autres cieux pour raisons professionnelles, et une quinzaine d'années plus tard j'ai revu le quartier à la télévision. Chômage de masse, délinquance, violences urbaines, CRS, Grand Projet de Ville, programme de rénovation urbaine, requalification des immeubles, création d'un marché communautaire, toute la politique de la ville est mise à contribution pour essayer de civiliser la situation, a priori sans succès.

    Il y a là un cas d'école à travailler sans a priori pour comprendre réellement ce qui se passe dans ces quartiers, pour expliquer cette faillite collective. Jusqu'à présent je n'ai rien vu de convaincant et j'ai la conviction que le problème ne réside pas dans l'urbanisme mais dans le mauvais fonctionnement de l'appareil de formation et du marché du travail...

  • Un chêne sauvé de la tempête

    Tout le monde se souvient des tempêtes de fin 1999 : Lothar, le 26 décembre puis Martin, les 27 et 28 décembre.

    Les adeptes du dérèglement climatique y voient le prologue de ce que va subir notre XXIéme siècle.

    En Charente-Maritime, c'est Martin qui a sévi, 198 km/h à La Rochelle.

    Depuis nous avons perdu notre petit airial. Un airial c'est dans les Landes une clairière plantée de feuillus (chênes, châtaigniers, arbres fruitiers...) enserrée dans une pinède et où sont regroupés les bâtiments d'habitation et d'exploitation.

    Notre pinède et son airial, du côté de Montendre, "Les chataigniers", a vu tous ses pins tombés au sol ou décapités. D'un seul coup, l'horizon s'est dégagé, le chemin de fer est devenu plus audible. Et surtout le grand chêne qui nous a vu vieillir, nous balancer, a abrité nos ripailles l'été, s'est penché sur le côté, à moitié déraciné!

    Pierre a décidé de laisser faire la nature, les arbres tombés sont restés sur place, il a seulement à nouveau dégagé le chemin pour accéder à l'airial.

    Que faire du chêne? Il voulait vivre! Un peu de terre sur les racines pour améliorer son ordinaire et il a passé l'hiver puis l'été, a refait des pousses.

    Alors pour le sauver "définitivement", Pierre l'a doté d'un "accoudoir" en pierres.

    56b4cd7dc121388d018b4b5b1ee34143.jpg


    Depuis, le chêne abrite de nouveau nos réunions de famille et nous procure l'ombre indispensable à nos siestes réparatrices. Les chataigniers autrefois dominés par les pins les ont remplacés. Notre airial est vraiment bien nommé!