Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aquitaine - Page 3

  • Le village des crèches

    IMG_0989.jpgIl est une petite commune de Gironde nommée Castelmoron d'Albret qui a su se faire une réputation en quelques années et qui reçoit à la fin de chaque année de très nombreux visiteurs. D'albret, parce que Jeanne d'Albret, la mère d'Henri IV y avait un hôtel particulier.

    Castelmoron d'Albret, à la front!ère de la Gironde et du Lot et Garonne, est la plus petite commune de France en termes de superficie, elle est plus petite que la place de l'Etoile à Paris, et elle ne compte que 53 habitants au tout dernier recensement.

    Animée par un couple de potiers installés dans le village, l'association Les mains d'argile organise chaque année des manifestations autour de la présentation dans l'église du bourg mais surtout, ce qui en fait tout le charme,  aux fenêtres des maisons des habitants de plus d'une centaine de crèches du monde entier, des cinq continents et de l'arctique, chaque année voit la floraison de crèches supplémentaires.

    IMG_0979.jpg

     

    IMG_0984.jpg

     

    IMG_0986.jpg

    Comme quoi, autour d'une idée simple, un village de 53 habitants sait trouver les ressources nécessaires pour créer l'évènement, se faire une renommée donner une belle image de lui-même, resserrer les liens entre les habitants et entre le village et son environnement.

    Cette action collective se traduit en termes de civisme puisqu'aux dernières élections municipales les 48 électeurs inscrits ont voté et se sont exprimés sans bulletin blanc ou nul.

    Soyez heureux, ayez confiance et que tout vous réussisse à l'aube de cette année nouvelle.

  • Roger Bissière - Expo à Bordeaux

     

    bissiere-bordeaux-musee-beaux-arts-affiche.jpg

    A l'occasion du cinquantenaire de la mort de Roger Bissières, né en 1886 dans le Lot et Garonne, la Galerie des Beaux Arts de Bordeaux, a eu la bonne idée de monter avec le Musée de Lodève une très belle exposition consacrée à ce peintre injustement méconnu.

    Dès l'âge de 17 ans, il s'oppose à son père alors notaire à Bordeaux et file à Alger puis à Londres, il devient critique d'art, enseignant, rejoint Paris, à l'Académie Ranson et jusqu'en 1939 il s'adonne à la peinture, l'enseignement et l'écriture

    En 1939, il s'installe à Boisseriette dans le Lot dans un ancien presbytère hérité de sa mère, il cesse de peindre et s'adonne à des activités diverses, élevage, automobile...

    En 1945, il reprend la peinture, devient célèbre. Sa femme meurt en 1962 et lui en 1964.

    Bissière aura tout essayé, tous les peintres l'auront inspiré d'Ingres, à Cézanne, de Picasso à Braque...

    Le petit film  Bissière ou le regard du coeur qui montre la vie quotidienne du peintre à Boisseriette dans les dernières années de sa vie nous fait découvrir un homme très attachant, concentré sur sa peinture, toujours en recherche, amoureux de la nature et de sa femme au crépuscule de sa vie.

    L'exposition et visible à Bordeaux jusqu'au 15 février et s'accompagne de concerts et de conférences qui s'annoncent passionnantes.

    Bissire-Home-600x309.jpg

    Jaune et gris -1950

    Instagram : jpdpkr

    @jpdpk 

  • Le départ de l'Hermione du Port de la Lune

    IMG_0667.jpg


    IMG_0678.jpg


    Lundi 13 octobre depuis le Pont d'Aquitaine



    Instagram jpdpkr
  • L'arrivée de l'Hermione dans le Port de la Lune à Bordeaux

    Ce mardi 7 octobre vers 19 heures


    IMG_0647.jpg


    IMG_0648.jpg


    IMG_0649.jpg


    IMG_0653.jpg


    IMG_0654.jpg


    Instagram jpdpkr
  • Ma route d'Aquitaine

    dumay.jpg

    C'est un petit ouvrage charmant de Raymond Dumay, acheté dans une brocante, dans l'édition originale parue en 1949 chez Julliard, millésime 1363.

    Un journal de voyage, rédigé par un amoureux de la littérature, de l'histoire, de la bonne chère et des bons vins.

    Parti en train de la gare Montparnasse avec Pegazou, son vélomoteur, dans le fourgon à bagages, Raymond Dumay débute son voyage à Nantes : La Loire arrose Nantes et le muscadet les nantais.

    Son périple le conduit à Bordeaux via La Roche sur Yon, Luçon, Saintes, Angoulême, Parigueux et se termine par Brouage, La Rochelle et Rochefort.

     A chaque étape, il rencontre les écrivains, les animateurs des académies de province et c'est l'occasion d'évoquer sous forme d'anecdotes toutes savoureuses les figures littéraires qui ont marqué ces territoires comme on dit aujourd'hui.

    C'est on ne peut plus charmant et désuet, un vrai bonheur de lecture. Et puis au fil des pages, on rencontre un verre de Sauternes au corps liquoreux, moelleux, presque fondant, ambré et cependant transparent, vin merveilleux qui prétend n'avoir d'égal que lui-même.

    Dans la même collection, Ma route de Bourgogne.

  • Le Boreal sur la Garonne

    Bordeaux-20140512-00209-1.jpg

    • De 224 à 264 passagers
    • Jusqu’à 132 cabines extérieures
    • Longueur : 142m * Largeur : 18m
    • Vitesse moyenne : 16 nœuds
    • 139 membres d’équipage
    • Ascenseurs à tous les ponts
    • Système de positionnement dynamique
    • Norme « clean ship »
    • Pavillon français

    Élégant, raffiné, loin des mastodontes qui enlaidissent de plus en plus les ports et notamment Venise, le Boréal était à bordeaux le WE dernier, la croisière comme on l'aime! au premier plan le Viking Forseti qui propose des croisières sur la Garonne, la Gironde et la Dordogne.

  • Peuple de promeneurs

    un peuple de promeneur.jpg

    Vu à l'arrière d'un camion sur le chemin des 34 km de Tabanac en bordure de Garonne! Il faut de tout pour faire un monde! et pour faire l’Europe! Peuple de promeneurs est le titre d'un ouvrage publié par Alexandre Romanes, le fondateur du cirque tsigane du même nom.

  • Les 34 km de Tabanac

    plan_rando_25_impair.jpgCe dimanche c'était l'édition 2014 des 34 km de Tabanac.

    Un circuit touristique et sportif, de vignes des côteaux de Garonne en sous bois,  de chateaux en fermes.

    Un peu plus de 1000 m de dénivelés à la montée et bien sûr à la descente.

    Des averses, du soleil, des rafales de vent, de la gadoue, des racines, un peu de goudron, des passages en herbe.

    Des ravitaillements aux 9°, 20° et 27° km, abondants et réconfortants avec la possibilité d'abandonner et de prendre la navette de retour vers le moulin de Carreyre, lieu de départ et d'arrivée.

    Un plateau repas pour tous les participants à l'arrivée, de la bonne humeur, le sentiment du devoir accompli pour tous.

    J'ai quand même mis 7 heures et 14mn, soit  4,7 km/h de moyenne, les passages en sous bois dans la gadoue et en côte étant assez éprouvants pour fatiguer ma vieille carcasse!.

    A l'année prochaine peut-être . Prochaine grande randonnée prévue sur le chemin du piémont dans les pyrénées entre Oloron Sainte Marie et Saint Jean de Pied de port, en 4 étapes.

     

  • Les 33km500 du Libournais

    Sauveterre-de-Guyenne-20140315-00157.jpg

    Quel est le code postal de Libourne en Gironde? 33500! Ce 15 mars, c'était la quinzième édition des 33km500 du Libournais et pour cet anniversaire, les organisateurs avaient eu l'idée d'offrir gratuitement 15 % de parcours en plus soit une randonnée de 38 km entre Sauveterre de Guyenne et Libourne, deux des huit bastides que compte le département de la Gironde.

    Sauveterre-de-Guyenne-20140315-00162.jpg

     

    Il fallait se lever très tôt pour cette épreuve. Le Départ était donné par le maire de la commune de Sauveterre de Guyenne sur la place carrée face à l’hôtel de ville à neuf heures aux 1101 participants amenés là en car depuis le site de convivialité (sic) du Verdet à Libourne où le rassemblement des marcheurs débutait à sept heures.

    Tous de bons soldats ces marcheurs puisque la devise de Sauveterre de Guyenne qui date de la guerre de cent ans est : celui qui n'est pas passé par Sauveterre n'est pas un bon soldat!

     

    Un parcours sans beaucoup de dénivelés entre vignes de l'entre deux mers et sous bois par un temps idéal, couvert, sans vent, sans pluie, avec seulement quelques passages boueux pour rappeler le temps des dernières semaines: Daubèze (5,5 km), Frontenac (10), Naujan et Postiac (19), Pont de Branne (27), le Quai (33) et Libourne (38).

    Fin de parcours entièrement plat le long de la Dordogne à partir du pont de Branne.

    Les ravitaillements étaient abondants et variés et les ravitailleurs parfois déguisés d'une très grande amabilité.

    Saint-Emilion-20140315-00166.jpg

    J'ai mis 7h30 pour effectuer le parcours et terminé à la 289° place, de bonne augure pour le chemin de Saint Jacques à la fin de l'été!

  • Lever de soleil

    Bordeaux-20140107-00142.jpg

    Chaque jour le lever de soleil sur la Garonne est différent, ici ce matin 7 janvier 2014