Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aquitaine - Page 5

  • Les 33km500 du Libournais

    Sauveterre-de-Guyenne-20140315-00157.jpg

    Quel est le code postal de Libourne en Gironde? 33500! Ce 15 mars, c'était la quinzième édition des 33km500 du Libournais et pour cet anniversaire, les organisateurs avaient eu l'idée d'offrir gratuitement 15 % de parcours en plus soit une randonnée de 38 km entre Sauveterre de Guyenne et Libourne, deux des huit bastides que compte le département de la Gironde.

    Sauveterre-de-Guyenne-20140315-00162.jpg

     

    Il fallait se lever très tôt pour cette épreuve. Le Départ était donné par le maire de la commune de Sauveterre de Guyenne sur la place carrée face à l’hôtel de ville à neuf heures aux 1101 participants amenés là en car depuis le site de convivialité (sic) du Verdet à Libourne où le rassemblement des marcheurs débutait à sept heures.

    Tous de bons soldats ces marcheurs puisque la devise de Sauveterre de Guyenne qui date de la guerre de cent ans est : celui qui n'est pas passé par Sauveterre n'est pas un bon soldat!

     

    Un parcours sans beaucoup de dénivelés entre vignes de l'entre deux mers et sous bois par un temps idéal, couvert, sans vent, sans pluie, avec seulement quelques passages boueux pour rappeler le temps des dernières semaines: Daubèze (5,5 km), Frontenac (10), Naujan et Postiac (19), Pont de Branne (27), le Quai (33) et Libourne (38).

    Fin de parcours entièrement plat le long de la Dordogne à partir du pont de Branne.

    Les ravitaillements étaient abondants et variés et les ravitailleurs parfois déguisés d'une très grande amabilité.

    Saint-Emilion-20140315-00166.jpg

    J'ai mis 7h30 pour effectuer le parcours et terminé à la 289° place, de bonne augure pour le chemin de Saint Jacques à la fin de l'été!

  • Lever de soleil

    Bordeaux-20140107-00142.jpg

    Chaque jour le lever de soleil sur la Garonne est différent, ici ce matin 7 janvier 2014

  • Lever de soleil

    IMG-20131214-00139.jpg

    Lever de soleil sur la Garonne Quai des chartrons à Bordeaux la semaine dernière. Et ce n'est pas une photo en noir et blanc!

  • Est ce bien raisonnable...

    ...de tondre les pelouses la veille de la chandeleur? C'est ce qu'a fait la ville de Bordeaux juste avant que la pluie ne fasse rentrer les employés municipaux aux ateliers... A quoi bon cette dépense d'énergie, ces émissions de CO2 peu conformes au développement durable et à la maîtrise des dépenses publiques?

     

    P1000436.JPG

    A la place, tant qu'à faire d'occuper les agents communaux, il eut mieux valu nettoyer les abords immédiats du ponton d'honneur près du pont de pierre encombrés de branchages! Mais ce n'est sans doute pas dans leurs attributions...

    P1000438.JPG

  • Vivre debout...

    mag1.JPG

    Ce sont les conseils que délivre Bernard Magrez aux artistes qu'il accueille dans les expositions temporaires d'art contemporain ou dans les résidences de son institut au chateau Labottière à Bordeaux.

    Cette devise accueille les visiteurs à l'entrée et reproduit sous la forme d'un néon l'écriture de Bernard Magrez. L'homme a aujourd'hui 75 ans environ est le propriétaire du Chateau Pape Clément à Pessac et de 30 autres vignobles dans le monde.

    Il aime à dire qu'il a eu de chance dans la vie, il a commenccé par un apprentissage de bucheron à 14 ans, n'a pas fait d'études supérieures et s'est construit au fil du temps jusqu'à devenir le grand entrepreneur viticole qu'il est devenu puis mécène pour donner à son tour une chance à la jeunesse.

    Son institut a ouvert ses portes en 2010 et après L'étoffe. du temps, Shangaï! et La belle et la bête on pourra voir dès la fin de mars Le rêve de Venise. Les vsites guidées sont toujours réjouissantes, aident à mieux appréhender un art contemporain trop souvent hermétique et font découvrir de jeunes artistes énergents.

    Mag2.JPG

    http://www.institut-bernard-magrez.com/

  • Dernier dimanche de novembre à Bordeaux

    Dimanche matin, malgré la pluie annoncée, rendez vous avec quelques amis à Gujan Mestras sur le Bassin d'Arcachon pour l'épreuve de marche nordique du cross de Sud-Ouest. 6,7 km avalés en un peu plus de 45 mn, à 8km/h. Et il n'a pas plu!

    L'après-midi, recherche d'un porte-manteaux perroquet ou vestiaire à la foire à la brocante, place des Quinconces, il vaut mieux avoir un objectif, mais finalement je crois que je vais opter pour  un produit contemporain en cuir et nickel trouvé sur Internet.

    Pause chocolat chaud délicieux au café des trois soeurs, place de la Comédie, balade dans les allées de Tourny, où est installé ce qui tient lieu de marché de Noël, on est malheureusement très loin de l'ambiance qui prévaut dans la vallée du Rhin, à Köln par exemple.

    Retour à la maison par la fontaine des Girondins, le Cours Xavier Arnozan et la rue Notre Dame et là, c'est l'émerveillement :

    balcon.JPG

    Ce superbe balcon en fer forgé sur trompe aux fenêtres éclairées qui fait l'angle avec la rue du Couvent,  quelle beauté pour commencer la soirée! Et la pluie ne s'est toujours pas montrée.

  • Les vendanges de Malagar

    P1000273.JPG

    Chaque année, à l'automne, depuis 14 ans, se tiennent pendant deux jours, en hommage à François Mauriac sur ses terres de Malagar, en Gironde, des causeries sur un thème. Cette année,  la Grâce.

    La Grâce en littérature, en architecture, en musique, en politique.

    Muss es sein? To be or not to be? A ces questions existentielles posées par Beethoven et par Shaekespeare, Anne Queffelec, pianiste, juge que la réponse réside dans la musique. Parce que la musique c'est comme la vie, toujours changeante selon les interprètes, au contraire d'un tableau. En musique l'état de Grâce peut advenir, même et peut-être surtout dans une prison où, à l'occasion d'un concert, un prisonnier osa demander devant tous le monde "pourquoi les gestes des musiciens sont ils si beaux?" Où dans une école défavorisée où une jeune fille à l'écoute d'un air de Haendel interpella vivement sa copine " tu vas pas chialer quand même?

    L'état de grâce en politique a fait l'objet de considération affutées de Dominque Reynié, Jérome Clément, Stéphane Rozès et Jacques Rigaud. Conclusion, l'état de grâce est typiquement français, lié au caractère monarchique de notre république, la grâce d'état correspond au phénomène qui permet à une personne de s'élever, de s'améliorer, au dessus de son potentiel, de par les fonctions qu'elle exerce, exemple : Merkel ou Monti, ou Barre... Espérons pour Hollande... Hollande n'a pas eu d'état de grâce après son élection, normal!, il l'a eu après la primaire...L'état de grâce correspond à un moment ou il n'y a plus de divisions entre les français, après une élection, les franaçis se réunissent, temporairement, ces français si différents, si antagonistes, qui ne vivent ensemble que parce que jiustement, il y a l'élection qui leur permet de se disputer mais aussi de choisir, un miracle permanent sans lequel ce serait la guerre civile...

    et puis ceci, l'élection de François Hollande, son mandat, c'est de réussir le redressement dans la justice... A méditer...

    Merci à Eric Fottorino, ancien directeur du Monde, qui préside ces journées, les vendanges de Malagar : http://malagar.aquitaine.fr/?Les-vendanges-de-Malagar

  • Mascaret

    Terrasse du chateau de Vayres en Gironde, sur le Dordogne, dimanche 16 septembre 2012, 17h20, coefficient de marée de marée 101.

    En attendant le Mascaret,

    mascaret.JPG

    Au début on craint une vaguellete, un clapotis, on est trop loin, il aurait fallu aller à Saint Pardon quelques kms en amont, la mecque du Mascaret...

    Mais elle arrive enfin

    Mascaret2.JPG

    Elle est là!

    Mascaret3.JPG

    La vague!

    Mascaret4.JPG

    Et c'est déjà fini!

    Mascaret5.JPG

    Mais cela recommencera, il y en aura encore de beaux en octobre, novembre et décembre ... avec une eau plus froide.

  • Pique-nique

    Charmante cette petite cuisine improvisée sur un des bancs publics du parvis Louis Armand de la Gare Saint Jean à Bordeaux cette belle fin d'après-midi de septembre!

    P1000272.JPG

    Casserole, camping-gaz, assiettes, rien ne manque, pas même la répartition traditionnelle des tâches entre homme et femme!

  • Fête du vin

    son.JPG

    Bordeaux a sorti le grand jeu pour ce début de l'été avec la fête du vin, la dernière édition avait eu lieu en 2010. Du beau temps, sans chaleur accablante, un magnifique son et lumière sur les immeubles de la place Gabriel ou place de la Bourse, quatre soirs d'affilée, suivi de feux d'artifice de plus en plus superbes.

    feu.JPG

    L'Espagne sortit vainqueur du concours international dès samedi soir. La France, hors concours, enchanta la foule qui se pressait sur le miroir d'eau le dimanche soir sur des musiques françaises grâce au talent de Castelbajac.

     

    bouteille.JPG

    Sur les quais, 80 crus bordelais à déguster pour les amateurs, sans s'enivrer et la possibilité d'admirer les bordelaises XXL customisées par des artistes.

    Ces bordelaises, qui reprennent l'idée de la Cow parade de l'an dernier pour la fête du fleuve, seront tout l'été au Jardin public. Il faut prendre le temps de les regarder attentivement.

    Il y avait aussi la possibilité de découvrir une bonne centaine d'ouvrages consacrés au vin et puis de visiter le Belem ou d'aller faire un tour sur l'Arawak, des voiliers qui font toujours rêver au grand départ. Et puis des concerts tous les soirs place des quinconces...

    Le principal sujet de conversation portait sur les noyés de la Garonne, six jeunes gens depuis le début de l'année ont été retrouvés noyés dans la Garonne. Principal accusée, l'alcoolisation excessive des jeunes. Les mesures ont été prises par l'Etat et la ville : brigades fluviales de CRS et de pompiers,  fermetures avancées des débits de boissons, interdiction de circuler sur les quais avec des bouteilles d'alcool, double rangée de barrières le long des quais, caméras de vidéo surveillance, visite du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, venu inspecter le dispositif. La thèse du "pousseur" a pris du plomb dans l'aile depuis qu'un rochelais, ivre,  a été repêché vivant jeudi dernier et qu'il a expliqcué avoir voulu prendre l'air au bord de l'eau et avoir eu un malaise.

    Entendue sur le Quai des Chartrons côté bars cette apostrophe d'un jeune cycliste croisant un jeune homme manifestement ivre et qui titubait au point de renverser le cycliste : Eh, la Garonne, c'est par là!

    Belem.JPG