Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aquitaine - Page 5

  • Pique-nique

    Charmante cette petite cuisine improvisée sur un des bancs publics du parvis Louis Armand de la Gare Saint Jean à Bordeaux cette belle fin d'après-midi de septembre!

    P1000272.JPG

    Casserole, camping-gaz, assiettes, rien ne manque, pas même la répartition traditionnelle des tâches entre homme et femme!

  • Fête du vin

    son.JPG

    Bordeaux a sorti le grand jeu pour ce début de l'été avec la fête du vin, la dernière édition avait eu lieu en 2010. Du beau temps, sans chaleur accablante, un magnifique son et lumière sur les immeubles de la place Gabriel ou place de la Bourse, quatre soirs d'affilée, suivi de feux d'artifice de plus en plus superbes.

    feu.JPG

    L'Espagne sortit vainqueur du concours international dès samedi soir. La France, hors concours, enchanta la foule qui se pressait sur le miroir d'eau le dimanche soir sur des musiques françaises grâce au talent de Castelbajac.

     

    bouteille.JPG

    Sur les quais, 80 crus bordelais à déguster pour les amateurs, sans s'enivrer et la possibilité d'admirer les bordelaises XXL customisées par des artistes.

    Ces bordelaises, qui reprennent l'idée de la Cow parade de l'an dernier pour la fête du fleuve, seront tout l'été au Jardin public. Il faut prendre le temps de les regarder attentivement.

    Il y avait aussi la possibilité de découvrir une bonne centaine d'ouvrages consacrés au vin et puis de visiter le Belem ou d'aller faire un tour sur l'Arawak, des voiliers qui font toujours rêver au grand départ. Et puis des concerts tous les soirs place des quinconces...

    Le principal sujet de conversation portait sur les noyés de la Garonne, six jeunes gens depuis le début de l'année ont été retrouvés noyés dans la Garonne. Principal accusée, l'alcoolisation excessive des jeunes. Les mesures ont été prises par l'Etat et la ville : brigades fluviales de CRS et de pompiers,  fermetures avancées des débits de boissons, interdiction de circuler sur les quais avec des bouteilles d'alcool, double rangée de barrières le long des quais, caméras de vidéo surveillance, visite du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, venu inspecter le dispositif. La thèse du "pousseur" a pris du plomb dans l'aile depuis qu'un rochelais, ivre,  a été repêché vivant jeudi dernier et qu'il a expliqcué avoir voulu prendre l'air au bord de l'eau et avoir eu un malaise.

    Entendue sur le Quai des Chartrons côté bars cette apostrophe d'un jeune cycliste croisant un jeune homme manifestement ivre et qui titubait au point de renverser le cycliste : Eh, la Garonne, c'est par là!

    Belem.JPG

  • Randonnée des chateaux à Martillac en Gironde

    C'était la première édition et ce fût une réussite d'emblée. Les organisateurs avaient limité le nombre d'inscrits à 250 pour ne pas être débordés. L'organisation a été parfaite (presque) de bout en bout même la pluie n'est arrivée qu'à la fin.

    martillac,randonnée,chateau lartigue,jeanne lartigue,montesquieu

    Rendez vous était donné ce samedi veille de premier tour des législatives sur la place de l'église Sainte Quitterie, du XI° siècle avec clocher reconstruit au XIX°. Dommage l'église était fermée et les randonneurs n'ont pas eu l'opportunité d'admirer son choeur pur roman. Ils se sont contentés des chapiteaux extérieurs finement ciselés.

    Dix kilomètres de randonnée, sur terrain plat, de chateau en chateau, de vignes en bois, on est dans les graves, au coeur de l'appellation Pessac Léognan. D'abord le Chateau Latour qui doit son nom à la tour du XII°, puis le Chateau La Garde, jolie charteuse edifiée au XVIII° entourée de 53 ha de vignoble, le Chateau Haut Nouchet, ancienne propriété d'un ancien sénateur maire de Martillac, le Domaine de la solitude, ancien rendez vous de chasse de Montesquieu, aujourd'hui monastère et domaine viticole, le Chateau Lafont Menaut, du nom de la fontaine du même nom, ancien lavoir, le Chateau Lafargue, première étape de dégustation et enfin le Chateau Lartigue du nom de Jeanne Lartigue, l'épouse de Montesquieu. La famille de Reynies a racheté le domaine en ruine en 1957 et le réhabilite peu à peu, les 100 ha de vignes du XVIII° ont été dispersés, les dernières du domaine ayant été arrachées en 1933. Demain peut-être sur les 12 ha qui continuent d'entourer le beau logis.

    martillac,randonnée,chateau lartigue,jeanne lartigue,montesquieu

    C'est devant le logis que les tables sont dressées mais avant, dégustation de quatre crus visités auparavant. Après l'effort, le réconfort! Après un mot d'accueil de Dominique de Reynies, diner servi par le traiteur de Martillac au son d'un orchestre de musique zouc... j'avoue que de la musique baroque aurait été plus adaptée à ce cadre mais ne soyons pas trop chagrin...

    martillac,randonnée,chateau lartigue,jeanne lartigue,montesquieu

    Une excellente soirée.

  • Desnos et Royan

    Vu, ce lundi de Pentecôte,  le long de la plage de la Grande Conche à Royan, cet hommage de l'Atelier des Beaux Arts à Robert Desnos


    Une sardine de RoyanP1000065.JPG
    Nageait dans l'eau de la Gironde.
    Le ciel est grand, la terre est ronde,
    J'irai me baigner à Royan.
    Avec la sardine,
    Avec la Gironde,
    Vive la marine !
    Et salut au monde !

    Robert Desnos

  • Les 34 km de Tabanac

    plan_rando_25_impair.jpgLa gadoue, la gadoue, la gadoue... Jane Birkin aurait été à son aise!

    Après les pluies d'hier, la randonnée des 34 km de Tabanca (Entre deux mers, près de Langoiran, s'est déoulée sous un ciel somme toute clément, petite pluie le matin lorsque l'on longeait les rives de la Garonne, puis nombreuses éclaircies. Un parcours valonné avec 1000 mètres de montées et 1000 mètres de descentes, dans les bois, le long des vignes avec des ravitaillements copieux dans les villages ou près des chateaux. Les randonneurs de Tabanac (http://www.rando-tabanac.com/welcome/index.php) village d'un petit milllier d'habitants ont l'expérience, c'était la dixième édition. La possibilité de parcourir 9, 18, 27 ou 34 km pour les quelques 400 participants. 34 km, c'est ce que j'ai fait en 6h30, un bon rythme donc.

    Etonnant tous ces gens qui passent leur dimanche à marcher, c'est l'effet jogging dirait  Régis Debray, comme l'homme n'a plus la nécessité de marcher pour aller à la chasse ou faire la cueillette parce qu'il va au Drive, il compense en faisant du jogging ou de la randonnée!

    Bon plateau repas à l'arrivée, il manquait peut-être des bandas le long du parcours.

  • Bruit et fureur

    La vie n'est qu'une ombre en marche, un pauvre acteur

    Qui dévore son heure en se pavanant sur la scène

    Et qu'on entend plus par la suite; c'est un conte

    Dit par un idiot, plein de bruit et de fureur,

    Ne signifiant rien. (Mac Beth, William Shakespeare)

    mac beth.jpg

    Très belle mise en scène de l'opéra de Verdi par Jean-Louis Martinoty au Grand Théatre de Bordeaux. Très beaux décors, costumes magnifiques, à la direction de l'orchestre Kwame Ryan, le directeur artistique et musical de l'institution bordelaise. Une vraie réussite. Le public a jugé utile de siffler Lisa Karen Houben pour son interprétation de Lady Mac Beth, sans trop de raison, savait-il que Verdi voulait une soprano à la voie laide pour mieux faire ressortir la folie de la reine et que ce rôle est un des plus difficiles de l'opéra? Le baryton Tassis Christoyannis a fait l'unanimité dans la rôle de Mac Beth.

    L'attrait du pouvoir, sa vanité, le destin, la folie, la conscience, le remord... tout est là depuis quatre siècles. A méditer par nos candidats à la présidentielle et par nous qui avons la chance et la mission d'en choisir un...

  • 10 janvier 1944

    Le 10 janvier 1944, la Synagogue de Bordeaux était transformée en geôle. Ce matin là des policiers et des gendarmes  français ont interpellé à leur domicile des centaines de vieillards, d'hommes, de femmes, d'enfants, dont le petit Boris Cyrulnik, 7 ans, qui parviendra à s'échapper, pour les déporter vers Drancy, puis les camps d'extermination, parce qu'ils étaient juifs. Une première rafle était déjà intervenue en novembre 1943, au total 539 juifs auront été transférés à Drancy puis en Allemagne.

    Ce matin 16 janvier 2012, Bordeaux se souvenait devant la synagogue et la grande plaque qui rappelle les noms des martyrs de la Gironde. Gilles Bernheim, le grand rabbin de France a très joliment parlé de l'avenir.

    synagogue,rafle

    "Un lieu de religion, quel qu'il soit, est un lieu ou en entre avec la perspective d'en sortir en se sentant mieux. Il faut les préserver. Les sociétés meurent de ne pas réfléchir. Chaque individu se doit de ne pas être un homme ordinaire mais un homme extraordinaire, s'élever au dessus de sa condition, refuser la lacheté".

    La veille, concert de musique klezmer et yiddish : ambiance recueillie (vie, ghetto, déportation, mort ) avec le quatuor à cordes Gaviniès puis festive avec Yale Strom, Mircea Druma et Emile Cobsura (violon, clarinette et accordéon) devant un public venu d'Aquitaine et des Charentes. Et la découverte de deux expositions "A la vie - les enfants de Buchenwald" et "Désobeir pour sauver - des policiers et des gendarmes français, Justes parmi les nations" préfacée par Simone Veil.

    synagogue,rafle

  • Portraits en milieu urbain

    A Bordeaux, jusqu'au 31 janvier 2012, on peut voir une exposition attachante, des Portraits de demoiselles de Bordeaux de un mois à 103 ans réalisés par Eloise Vene, 1000 visages à Bordeaux d'Olivier Vinsonneau, tous identifiés par leur prénom et des Imageries de quartier, des portraits commentés, en noir et blanc, d'une centaine d'habitants du Nord de la capitale girondine, d'Isabelle Camus et Bruce Milpied. Enfin, Joachim di Dio met en scène, avec de grandes photos en noir et blanc des sportifs dans l'univers de la Cité du Grand Parc rebaptisée récemment par Evento 2011 Central Parc

    IMG-20111227-00003.jpg

    C'est attachant, on s'amuse à reconnaitre des visages bien connus et à en découvrir d'autres qu'on se promet d'essayer de retrouver dans la vraie vie.

    IMG-20111227-00004.jpg

    Et puis cela se passe au Centre communal d'action sociale, au 74 cours Saint Louis, un endroit peu commun pour une exposition ou tout un chacun n'a pas heureusement la nécessité d'aller. Entre deux expostions on peut apercevoir les bénéficiaires, les personnels d'accueil, saisir des bribes de dialogues bureaucratiques, entre Noël et le Jour de l'an la permanence de la CAF est fermée... Au delà de l'embellie de l'exposition et du bonheur donné par les photos, on revient rapidement à la dure réalité de cette fin d'année 2011. 

  • Bassins à flots de Bordeaux

    CIMG0044.JPG

    Les bordelais qui s'intéressent à l'avenir architectural du quartier des bassins à flots dont le plan guide a été confié par la CUB et la ville à l'Agence Nicolas Michelin et associés (ANMA) devraient faire le voyage de Dunkerque. Ils pourraient y déguster des moules à la Dunkerquoise (vinaigre et beurre) au Roi de la moule à Malo les bains et surtout découvrir en grandeur nature le quartier Grand large (photo) conçu par le même Cabinet d'architecture. Avec le même discours : Developpement durable, agenda 21, plan guide stratégique...on peut aussi visiter virtuellement :

    http://anma.fr/FR/projet/LogementsZACduGrand

    ANMA a reçu pour ce quartier une mention spéciale "équerre d'argent" du Moniteur des travaux publics.

    On pourrait se croire aux bassins à flots du Bordeaux de demain!

  • Incendies aux Chartrons

    Bordeaux, Quai des Chartrons, samedi. Six heures du matin environ. Vous prenez quelques unes des poubelles qui trainent sur le trottoir en attente de ramassage par la communauté urbaine. Vous y mettez le feu. Sans doute que quelque fond de bouteille d'alcool aident à la manoeuvre. Vous  introduisez ces poubelles dans les couloirs de trois immeubles et vous fichez lachement le camp.

    IMG_7962.JPG

    Beaucoup de fumée, 35 personnes évacuées, des vélos calcinés, la boutique du bistrot du fromager éventrée par les pompiers qui sont restés presque 8 heures pour évacuer les fumées et s'assurer de la sécurité.

    Ils se sont bien amusés et courrent toujours. La police enquête. Rien d'autre à faire en ce temps de crise?

    http://www.sudouest.fr/2011/11/21/trois-incendies-criminels-558554-2780.php