Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Auvergne - Page 10

  • Danse macabre

    9782130588511.jpgTous les amoureux de la Danse macabre de La Chaise-Dieu écouteront  ou réécouteront avec intérêt la belle chronique de François Angelier de lundi dernier sur France Culture dans Tout feu, tout flamme à 8h45:

    http://www.franceculture.fr/emission-tout-feu-tout-flamme-de-francois-angelier-tout-feu-tout-flamme-de-francois-angelier-2011--5

    Il y est question de La Chaise-Dieu bien sûr, de la différence entre transis et gisants, de mort putride, de peste, du Septième sceau de Bergman et surtout de la parution d'un ouvrage allemand de Jacob Meydenbach paru en 1492 à Mayence  sur les danses macabres et traduit pour la première fois dans la collection Sources de la Fondation Bodmer

     

  • Echappée casadéenne

    Que faire un week-end de novembre à La Chaise-Dieu? Plein de choses!

    Se réjouir du temps, quatre jours de plein soleil!

    Bavarder avec des amis au coeur de La Chaise-Dieu dans un jardin potager, ramasser poireaux, persil et feuilles de blettes...

    Déguster un bonne pizza et une salade auvergnate,

    Acheter un seiglou,

    Faire un feu de cheminée,

    Courir : rue saint Martin, maison de retraite, salle des fêtes, maison carrée, les chapus, maison forestière, les narcisses, La Fontaine,

    Parcourir en toute liberté les allées du cloître, la place de l'écho, la place Lafayette...

    Participer au Téléthon de Félines : comme chaque année marche de nuit avec départ à 17 heures, 76 participants, Félines, Almancette (Pause casse croûte au four banal), Almance, Félines, les 8 à 9 km  sur des chemins forestiers en deux heures, suivis pour les amateurs par la soupe aux choux,

    Applaudir à l'Auditorium Cziffra les enfants de La Chaise-Dieu qui jouaient Alice au pays des horreurs, une adaptation de la pièce créée par Claude Liénard,on se dit que les forces vives et d'avenir ne manquent pas sur le plateau casadéen,

    Relire le travail de collègues et leur faire passer des amendements par Internet,

    Commémorer le 11 novembre,

    Lire les journaux, quelques chroniques de Vialatte,

    Savourer un bon crumble aux fruits des bois,

    Aller à Ambert voir les tailleurs de pierre et la vieille ville,

    Arriver trop tard au Chateau de Mons pour le visiter,

    Prendre l'apéritif avec des amis et échanger des nouvelles,

    Faire chausser les pneus neige, faire faire la vidange de la voiture, le plein de fuel dometique,

    Courir de nouveau : rue saint martin, dépôt DDE, Baffour, La Tour, plan d'eau, camping, déchetterie, rue saint martin,

    Ramasser les feuilles mortes, rentrer les plantes en pot...

    Mettre le chauffage hors gel,

    Retourner vaquer a ses occupations habituelles en ville jusqu'au prochain séjour...

    Les petits plaisirs sont bien le sel de la vie.

  • Loto

    Au-bar-tabac-on-espere-que-l-heureux-gagnant-se-manifestera-bientot_big.jpg

    Chez Annie, Guy, Dany, Paulette, photo journal l'Eveil de la Haute-Loire, c'est sans doute la déception, le ou la gagnante du ticket de loto validé au Bar de la Fontaine et d'une valeur de 8 M€ ne s'est pas fait connaitre ce 13 octobre.

    On se consolera en se disant qu'au delà de son Abbaye et de son festival de musique, La Chaise-Dieu a renforcé sa notoriété nationale. 

  • Les Mauristes à La Chaise-Dieu

    Ce samedi 24 septembre, l'Association des amis de l'Abbatiale Saint Robert de La Chaise-Dieu (http://www.abbaye-chaise-dieu.com/-Amis-de-l-Abbatiale-.html) organisait une journée d'étude avec des universitaires sur l'Abbaye de La Chaise-Dieu au sein de la Congrégation de Saint Maur (1640-1791).

    Peu de moines, à cette époque, mais de grande qualité et des travaux qui ont donné à l'abbaye la configuration qu'on lui connait aujourd"hui. Le grand escalier, l'orgue, le grand autel, la place de l'écho ...

    image.jpgQui aujourd'hui connait Dom Robert Morel (1653-1731), né à La Chaise-Dieu, bibliothécaire de l'Abbaye de Saint Germain des prés, qui  a conservé le souvenir de Jean Soanen (1647-1740). Exilé à La Chaise-Dieu pour jansénisme, à l'âge de 80 ans, il y arrive au seuil de l'hiver dans ce pays qu'il qualifie de désert et y mourra à 93 ans, il signait sa correspondance avec ses nombreux soutiens Jean Soanen, prisonnier de Jésus-Christ; qui se souvient de Dom Robert Tiolier, un des premiers à écrire en plusieurs volumes l'histoire de l'Abbaye de La Chaise-Dieu, à décrire avec précision l'ordonnancement de ses batiments?

    Daniel Odon Huriel (Cercor et CNRS), Dom Thierry Barbeau (sous prieur à l'abaye de Solesme, Anne Frédérque Costantini (Cercor et Bordeaux IV), Damien Martinez (Clermont-Ferrand), Alain Dubreucq (Lyon III), Bernard Sanial (Cercor) nous ont fait revivre cette époque. on a mieux compris ce renouveau d'un siecle et demi, les transformations subies par l'abbaye, les luttes féroces de pouvoir au sein de la congrégation la centralisation des ordres religieux.

    Une belle journée, studieuse, qui s'est achevée par une présentation détaillée et pédagogique de l'orgue casadéen puis un concert grâce à l'obligeance de Jean-Luc Perrot, titulaire des orgues historiques Callinet de l'église Notre Dame de Saint Etienne.

    Idéalement, il eut été judicieux d'ajouter une séquence ouverte à tous les publics (l'accès aux conférences était à 20€, il faut bien que l'association rentre dans ses frais) avec une visite commentée par un des universitaires présents des principales réalisations architecturales des mauristes. Ce sera pour une autre fois.

  • Pas de Primaires socialistes à La Chaise-Dieu

    Le Parti socialiste avait pour objectif un bureau de vote par canton au moins pour les primaires des 9 et 16 occtobre.

    Ce ne sera pas le cas pour le Canton de La Chaise Dieu, par ailleurs communauté de communes. Les électeurs de Bonneval, Félines et Malvières sont invités à se rendre à Craponne, ceux de Berbézit, La Chaise-Dieu, Connangles, Saint Pal de Senouire et Sembadel à Allègre et ceux de Cistrières, La Chapelle Geneste et Laval sur Doulon à Champagnac le Vieux. Manque de militants sans doute...

    CCLCD.png

    Il est question de rédéfinir les cantons pour élire les futurs conseillers territoriaux, ce découpage est de mauvaise augure pour l'unité du plateau casadéen...

  • Poussin et Moïse

    Très belle exposition au Musée des Beaux arts de Bordeaux. La série complète de 10 tentures en laine et soie rehaussées d'or, des tapisseries de 4 m sur 6 m réalisées dans les ateliers des Gobelins d'après la série de 8 tableaux exécutés par Nicolas Poussin (1594-1665) complétée par deux tableaux de Charles Le Brun (1619-1690).

    image_preview2.jpg

    image_preview.jpg

    Bordeaux n'a pas réussi à réunir tous les tableaux et toutes les tapisseries mais il y a tout de même 3 tableaux de Poussin et puis un carton, et des gravures toutes magnifiques

    L'abandon de Moïse, Moïse sauvé des eaux (cidessus), Moïse foulant au pied la couronne du pharaon, Moïse changeant sa baguette en serpent, le buisson ardent, la manne, l'adoration du veau d'or, Moïse frappant le rocher, le passage de la Mer rouge, le serpent d'airain. On revisite grâce aux excellentes notices qui citent les sources utilisées par Poussin notre histoire biblique.

    Les tableaux apparaissent plus émouvants, les tapisseries étant sans doute plutôt executées pour la décoration que pour l'émotion mais la comparaison entre tableaux, esquisses, gravures et tapisseries est fort intéressante.

    Certainse tapisseries comme La manne sont passablement abimées, couleurs passées, fils distendues, on pense bien sûr à la menace qui pése sur les très bel ensemble des tapisseries de La Chaise-Dieu.

  • Rentrée

    CIMG0039.JPG

    J'ai quitté à regrets La Chaise-Dieu, son festival, très réussi, avec cette année en prime une belle mise en lumière de l'ensemble abbatial.

    C'est la rentrée, reprise de la course à pied de bon matin au jardin du luxembourg, les premiers marrons sont tombés, ils attendent les élèves, les collégiens et les lycéens...

    Dans les allées, on peut un instant se croire encore au vert et puis d'un seul coup la Tour Montparnasse surgit, on imagine l'émoi que sa construction a dû susciter entre 1969 et 1972 car en dehors d'elle l'horizon se limite à la cîme des arbres...

    C'était bien mais malheureusement plus personne ne propose de la démolir...

  • Village d'avenir

    Dans la Communauté de communes du Plateau de La Chaise-Dieu, il y a un "village terre d'avenir".

    festival haendel 022.jpg

    Ce village c'est Bonneval, 98 habitants en 2008!

    festival haendel 021.jpg

    Un petit ralentisseur pavé aux entrées du bourg et des bancs accueillants

    festival haendel 040.jpg

    des fontaines, de l'eau potable, des fleurs partout

    festival haendel 042.jpg

    une bonne table, La Dorette,

    festival haendel 036.jpg

    Une petite mairie pavoisée

    festival haendel 037.jpg

    des chambres d'hôtes bucoliques

    festival haendel 024.jpg

    de beaux vitraux dans la petite église

    C'est simple, tout est coquet, au creux d'un vallon, un sentiment de bout du monde...

    Le label Notre village terre d'avenir http://notrevillage.ffconsulting.com/ permet aux communes rurales de s'engager dans la démarche de développement durable, l'agenda 21. A Bonneval, le résultant est probant, on a envie de revenir, une bonne pratique à généraliser.

  • Balade "Vellave" chez Régis et Jacques Marcon

    marcon 035.jpg

    Avec vue sur les monts d'Ardèche et du Velay, dans une salle magnifique, bois, pierre, verre

     

    Bouchées savoureuses d'été : crèpe sarrazin saumon carotte, tomate et pistou, melon au jambon, tête de veau gribiche, champignons et reine des prés, huitre d'Isigny...

    ***

    Chaud et droid de pigeonneau rôti, blanc-manger abricot, salade de haricots verts à l'amande

    ***

    Sur une compotée de choux d'été au riz rouge de Camargue,le filet de barbue confit au beurre de verveine

    ***

    Granitée au champagne rosé

    ***

    Une composition autour de l'agneau, le carré et filet rôti au serpolet, épaule confite en Croq Monsieur

    ***

    Les fromages d'Ardèche et d'Auvergneaffinés dans la cave des Marcon; des légumes, fruits, marmelades pour accompagner

    ***

    Les douceurs avec les chauds, les glacés avec les patisseries à choisir selon sa gourmandise

    ***

    Mignardises, chocolats aux cèpes et caviar de lentilles

    ***

    Chez Régis et Jacques Marcon à Saint Bonnet le Froid, en Haute Loire, http://www.regismarcon.fr/,  le père Régis vous accueille et vous conseille pendant que le fils Jacques est aux fourneaux,  tout est excellent,  la passion au service d'une cuisine ancrée dans son terroir, un service impeccable en toute simplicité et des découvertes gustatives insoupçonnées.

    Et la preuve qu'avec du talent, de la passion et beaucoup de travail, il est possible de créer et de faire vivre un restaurant avec trois étoiles au Michelin en milieu rural à 1000 m d'altitude. 

    Les photos de ce menu sont publiées sur : http://casadei.blog.lemonde.fr/ chronique Voyage gourmand du 11 août 2011

  • Quelle communauté de communes pour La Chaise-Dieu?

    Lundi 8 août, le Conseil municipal de La Chaise-Dieu a débattu longuement en vue de formuler un avis sur la proposition du Préfet de la Haute-Loire de fusionner la Communauté de communes du plateau de la Chaise-Dieu (11 communes et 2262 habitants), http://cc-plateau-chaisedieu.fr/, et celle du Pays de Craponne (8 communes et 4658 habitants), http://www.communaute-craponne-sur-arzon.fr/.

    Sagement, les conseillers municpaux ont donné mandat au Maire pour rédiger un avis qui résume leurs débats. La réponse était hésitante entre le oui mais et le non mais... Au fond on sentait bien que la préférence était de conserver le statu quo et de rester entre soi mais la peur de de se voir refuser des subventions poussait à dire oui tout de suite ou non mais avec la perspective de dire oui. La perspective de voir se réduire le nombre de mandats de délégués à la future communauté de communes n'est sans doute pas étrangère à cette préférence implicite pour ne rien changer.

    Quel est l'enjeu? La population de la Haute-Loire est de 220 000 habitants, du fait du dynamisme de lyon-Saint Etienne, la Haute-Loire est démographiquement le département auvergnat le plus dynamique mais cela se passe du côté d'Yssingeaux. On voit bien qu'avec ses 2262 habitants, le Plateau de La Chaise-Dieu, en dépit de sa notoriété, ne pèse pas bien lourd et surtout est dépourvu de moyens du fait du vieillissement de la population.

    Que font les communautés de communes? Elles ont légalement compétence pour le développement économique intéressant l'ensemble de la communauté et l'aménagement de l'espace et pour au moins une des six compétences facultatives suivantes : la voirie, la protection de l'environnement, le logement, les équipements sportifs, culturels, éducatifs pour le préélementaire et l'élémentaire, l'action sociale, l'assainissement. Et les communes peuvent déléguer à la communauté toute autre compétence...

    Se regrouper, partager des ressources en hommes, en compétences, fiscales, améliorer les échanges au sein des territoires est indispensable pour apporter un meilleur service aux habitants du plateau, gagner en attractivité, attirer de nouveaux habitants, conforter les activités économiques et essayer d'en créer de nouvelles. L'alternative, le repli frileux sur soi, n'est sûrement pas le gage de la réussite pour enrayer le déclin en cours.

    Avec qui? Le préfet propose la Communauté du pays de Craponne parce qu'elle est limitrophe et qu'additionnées les deux populations des deux communautés de communes réunies dépasseraient les 6900 habitants ce qui répondrait mécaniquement aux instructions ministérielles, dépasser 5000 habitants.

    A mon sens, il faut être plus ambitieux et se tourner également vers la Communauté de communes des portes d'Auvergne, http://www.cc-portes-auvergne.fr/Actualites-portes-auvergne.html (13 communes dont Allègre et Saint Paulien, 6700 habitants).

    carte-comm-cnes-5746b.jpg

     

    La nouvelle entité regrouperait ainsi 32 communes et environ 13 000 habitants sur un territoire vaste et cohérent du point de vue des échanges et des voies de communication. Saint Paulien, qui bénéficie de l'attractivité du Puy en Velay et d'une bonne desserte routière est le gage d'un dynamisme économique et démographique  qui ne peut qu'être bénéfique à une communauté de communes dont ferait partie La Chaise-Dieu. En vingt ans, la population de la ville de Craponne a par exemple diminué d'un tiers passant de 3000 à un peu plus de 2000 habitants alors que dans le même temps, celle de Saint Paulien passait de 1750 à plus de 2300 habitants. La logique voudrait aussi pour La Chaise-Dieu de se tourner vers le pays d'Arlanc, mais c'est dans le Puy de dôme et donc gage de complications adminstratives, deux préfets, deux conseils généraux...

    Ensemble, les communautés de communes du Pays de Craponne, des Portes d'Auvergne et du Plateau de la Chaise-Dieu peuvent construire une nouvelle communauté de taille raisonnable qui sera en mesure de définir un projet de développement économique, social et environnemental  assis sur leurs complémentarités de nature à apporter des services nouveaux aux habitants. Pour cela il faudrait agir, plutôt que subir. Les élus des principales communes pourraient  se réunir, se faire force de proposition, associer leur population, prendre leur destin en main pour construire quelque chose de nouveau sans attendre le déclin, montrer aux services de l'Etat qu'ils ont un projet pour leur territoire, qu'ils sont prêts à coopérer dans le respect des autonomies communales et désireux de s'engager au bénéfice de tous.

    Ce n'est pas simple et le succès n'est pas garanti mais il faut essayer.