Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Art - Page 12

  • Petite rente

    Ristelhueber_Beyrouth2.jpgUne des grandes caractéristiques des rentes, c'est qu'elles se nichent partout...

    Au Musée du Jeu de paume, à la Concorde, par exemple, la tarification est étonnante. Il y a un tarif normal, 6 €, un tarif réduit, on ne parle plus de demi-tarif depuis longtemps, à 4 €, et un tarif "entrée libre". Bénéficient de l'entrée libre, les chômeurs, les titulaires du RMI,... les personnels du ministère de la culture.

    La petite rente réside dans le fait que les personnels du ministère de la culture, qui fixent ces tarifs, sont allés jusqu'à prévoir que l'entrée libre s'applique aux agents dudit ministère et à un accompagnant, ce qui n'est pas le cas pour les chômeurs et les RMistes! On est jamais si bien servi que par soi-même.

    Ceci dit les expositions de photographies de Robert Frank, "un regard étranger : Paris/les américains" et de Sylvie Ristelhueber qui traque les empreintes laissées par l'homme dans les lieux dévastés par les guerres comme en Irak ou à Beyrouth (photo) valent le détour et les 6 € d'entrée au tarif normal.

  • Art Chartrons

    Bordeaux au coeur du Port de la lune se déroulait vendredi, samedi et dimanche derniers le 3éme parcours indépendant des galeries d'art des chartrons. Là au moins, il ne pleuvait pas et malgré le temps, l'initiative a rencontré son public, du moins en apparence, il y avait toujours du monde dans les galeries.

    administrateur_17240_fondtitre_art-chartrons-bordeaux3.gif

    S'y cotoyaient le pire et le meilleur, mais c'est affaire de goût personnel, en matière d'art, il faut se souvenir des consignes que l'on recevait enfant : on ne dit pas "c'est pas beau", on dit "j'aime pas tellement"... même si on déteste franchement.

    Alors, le premier intérêt d'une telle initiative c'est sur les quais des Chartons et de Bacalan de découvrir de l'intérieur de beaux immeubles, du XVII ou XVIII, plus ou moins bien rénovés, d'emprunter des ruelles jamais fréquentées pour se rendre au Hangar à boisl'Annexe du cours de la Martinique et au Faubourg des Arts..., de découvrir au hasard de ces pas le Glob théatre...

    Le second c'est donc de découvrir des oeuvres. J'ai particulièrement apprécié les artistes de l'Atelier 18 quai de Bacalan : Buisson, Durrey, Leguellec, les photographes africains exposés à la Porte 44 du faubourg des arts et les artistes allemands du "Berliner collage" à la galerie MLS du quai des Chartrons.

    client17219_5237_image_mls-foto-site.jpg

    Galerie MLS

    Tous les gens croisés avaient l'air heureux, c'est l'essentiel.

    A l'année prochaine pour un nouveau parcours et à très bientôt dans les galeries.