Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Cid

Première soirée hier soir au théâtre Ducourneau à Agen pour voir le Cid.

Ducourneau Alphonse-Pierre (1841-1903, natif d'Agen, fit fortune à Paris avec un nouveau type de ciment, l'amalga. Et c'est grâce à un legs de 300000 Francs que le théâtre actuel fut construit par l'architecte Tronchet entre 1906 et 1908, à la place du théâtre Moncorny. Théâtre classique à l'italienne , inauguré par le Président Armand Fallières, ancien sénateur du Lot et Garonne et Maire de Nérac.

Bouygues n'a pas été le premier maçon à investir dans la culture!

Il y aurait 600 places, des petites places, et la salle n'était pas pleine, fauteuils rouges comme il se doit.

Une version du Cid mise en scène par Sabine Anglade et jouée par huit comédiens. Décor épuré, diction parfaite, écoute remarquable du public, pas d'esbrouffe, une batterie pour rythmer le temps, on est toujours au coeur du sujet et on a plaisir à retrouver ses classiques.B

Pour dîner avant le spectacle, restaurant tenu depuis un peu plus d'un an par deux jeunes gersois, le Bistrot Voltaire.

Écrire un commentaire

Optionnel