Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Couleurs de l'Incendie

Cela se lit très bien et c'est très différent d'Au revoir la-haut. Après avoir suivi Edouard, on suit ici le destin malheureux de Madeleine sa soeur, héritière du banquier Périccourt, et accessoirement de son fils Paul.

Impossible et inutile de résumer ici les nombreuses péripéties. Pierre Lemaître nous tient très habilement en haleine tout au long de ce roman qui illustre bien les années trente sans oublier de susciter des parallèles avec le climat politique d'aujourd'hui : affairisme, corruption, technocratie...

Il y avait beaucoup de poésie dans Au revoir la-haut. il y a en moins ici, le thème dominant est celui de la vengeance, machiavélique, et au final il y a peu de portraits flatteurs, pas plus du côté des hommes que de celui des femmes dans ce roman aux allures de feuilleton.

On attend le troisième tome de cette trilogie annoncée et peut être le film...

Écrire un commentaire

Optionnel