Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dernières nouvelles du futur

Avec ces 14 nouvelles Patrice Franceschi, grand aventurier, ami des afghans et des kurdes (cf. Avant la dernière ligne droite : chronique du 2 décembre 2016 et Première personne du singulier Quatre nouvelles : chronique du 1er juin 2015) nous livre des récits d'anticipation qui visent à nous mettre en garde. Le progrès technique peut être l'ennemi de la liberté , conduire à une société de surveillance. C'est dans la ligna d'Aldous Huxley et de l'Orwell de 1984.

Au nom de la protection des populations, l'Etat nous surveille, jour et nuit, questionne dès que l'on s'écarte du droit chemin, il est interdit par exemple de faire de l'alpinisme, c'est devenu trop dangereux d'exposer sa vie inutilement, l'Etat rend obligatoire le transhumanisme, on vit désormais très vieux.

 Difficile d'échapper aux caméras de surveillance, dans le même temps, les tensions s'exacerbent face à la déferlante démographique, Franceschi imagine, rêve, une guerre en plein Paris, un peu analogue à la guerre qui vient de se dérouler en Syrie...

 

Heureusement, il subsiste dans toutes ses nouvelles, parfois un peu naïve, un réseau de résistants, le Réseau Sénèque, qui continuent de promouvoir les valeurs du stoïcisme, qui n'utilisent par leur téléphone portable, ne communiquent pas toute leurs vies sur l'Internet, ce qui leur vaut des convocations à la police...Ils montent une Arche de Noé pour faire face aux dégâts du changement climatique.

Mais dans l'ensemble la catastrophe apparait inéluctable. Alors il faut relire Sénèque.

 

Écrire un commentaire

Optionnel