Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Gloire de l'Empire

Tour de force. Canular littéraire. Jean d'Ormesson juste après mai 68 rédige ce roman  d'une écriture très classique, un roman d'histoire, un roman d'aventures, un roman d'amours, de passions, un roman philosophique, et ce au moment où les intellectuels s'attachent justement à déconstruire, le roman, le style, l'histoire, les moeurs, les religions.

D'ormesson invente ici un empire qui n'a jamais existé, un "saint empire méditerranéen et asiatique" qui s'étend de siècles en siècles du Portugal à la Corée. A cette occasion, il pastiche les plus grands auteurs à grand renforts de citations , mêle les épisodes réellement historiques à ceux nés de son imagination débordante. et l'œuvre a une cohérence étonnante, on ne lâche jamais l'affaire, on s'identifie aux personnages, à leurs angoisses, leurs peines, leurs joies, leurs hésitations. 

Agir ou bien se mettre en retrait? Conquérir, tuer, torturer, exécuter, prier, pardonner, Que faire, quand,...? 

A quoi bon tout cela finalement?

Pour in fine faire le choix de l'ascèse et du renoncement.

Un très très grand roman, un chef d'oeuvre de la littérature.

Écrire un commentaire

Optionnel