Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Chartreuse de Parme

Ce livre a une saveur particulière puisqu'il a été relié dans l'atelier de mes parents, atelier de reliure d'art fondé par mon grand-père et développé en atelier de reliure industrielle par mon père après la guerre de 1940. C'est un livre à la couverture en pleine toile illustrée d'un chandelier réalisé à la dorure et qui contient des reproduction d'aquarelles en couleur, des illustrations un peu naïves de Paul Durand. un ouvrage de la collection SUPER des éditions Garnier daté de 1963.

353A7404-D626-41D2-9FF1-9F4C6084E041_1_201_a.jpegil est dit que Stendhal a dicté ce roman en un peu moins de soixante jours. C'est un roman total, un roman d'aventures, un roman d'amour, un roman qui décrit bien la vie dans une petite cour princière, avec ses intrigues, ses manoeuvres, ses coups de main, ses espions, ses prisons, ses ambitions, ses jalousies, ses victimes. Fabrice est un héros valeureux, courageux, un peu illuminé, bravache, malin, objet de désirs amoureux de sa duchesse de tante, de la jeune Clelia, de bien d'autres, haï par les soupirants de la duchesse et de Clelia...C'est bien enlevé, la fin est abrupte et le destin des personnages tragique car finalement aucun ne réalise ses ambitions...

je ne sais plus si je l'avais lu en son temps, mais de mon souvenir j'ai préféré Le Rouge et le Noir.

Écrire un commentaire

Optionnel