Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le fil du rasoir

On somnolait chez nous, comme ça
Dans notre jungle, le calme plat
Il a déboulé dans l'soir
En disant, "Mes malles
Sont encore au port"
Moi j'étais largué, classé
Elle était bouche bée
Et lui, c'était Robert Taylor
Comme dans ces nouvelles pour dames
De Somerset Maugham
 
Alain Souchon
 
Qui ne s'est pas laissé bercer par cette chanson ? sans avoir jamais des nouvelles ou un roman de William Somerset Maugham, anglais né à Paris à l'Ambassade du Royaume-Uni en 1875 et mort à Saint Jean Cap Ferrat en 1965.
 
Dans ce roman publié en 1946 par Plon, il dissèque la société américaine des riches et des snobs. Il y a Elliott, un viel aristocratique sans doute bisexuel qui passe sa vie de réceptions en réceptions, marchand d'art, il migre au gré des invitation de New-York à Paris puis Londres et la Côte d'Azur, de saison en saison. Et puis, Isabel, riche américaine, avide d'argent, de boutiques de mode,, de dîners à la recherche d'un mari argenté qui lui apporte ce train de vie, ce sera Gray, un triste sire qui sera ruiné avec la crise de 1929, et surtout Larry, un jeune américain, peu fortuné, qui a été aviateur pendant la grande guerre et qui a vu sa vie sauvée par son meilleur ami qui s'est sacrifié pour lui. Depuis, il cherche...
Isabel et Larry sont amoureux l'un de l'autre mais Larry ne peut se résoudre à embrasser une carrière dans la finance et donc Isabelle renoncera à l'épouser mais toute sa vie cherchera à le maintenir dans ses filets et à la ramener à lui. Et il y a le narrateur, William Somerset Maugham, Snob comme Elliott, cosmopolite comme Larry, tenté par le mysticisme.
C'est désuet à souhait, un monde qui n'existe plus, mais le personnage de Larry en recherche de l'absolu dans une mine en Allemagne, dans un ashram en Inde reste d'actualité.
Et c'est très bien écrit, on suit avec plaisir les rebondissements de cette histoire.

Écrire un commentaire

Optionnel