Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nuits musicales en Armagnac

Plusieurs lieux et de nombreux concerts pour cette manifestation qui en est tout de même à sa 51éme édition! Lectoure, Eauze, Condom, fleurance, Flaran, Terraube et Lavardens. Difficile d'honorer chaque concert).

Nous sommes allés à Condom dans le cloître de la cathédrale écouter François Salque au violon et Xenia Maliarevitch au piano avec au programme l'élégie de Fauré, trois romances de Schumann, deux sonates de Chopin et  Debussy et une rhapsodie hongroise de Popper. Très bon concert, avec des musiciens engagés dans un cloitre dont on peut regretter l'inconfort notoire des sièges baquets sans dossier!

La soirée cabaret Hommage à Michel Legrand dans la Cour des marronniers de Lectoure (photo) était vraiment très agréable. Michel Legrand avait donné un concert en ce même lieu le 11 aout 2016. Etienne Manchon, 24 ans seulement mais étoile montante du jazz avait préparé avec sa formation élargie (claviers, saxophone, batterie, contrebasse , mais aussi deux violons et violoncelle) un patchwork d'oeuvres connues et moins connues. Excellente soirée en plein air par un très beau temps.

En l'église de Terraube, petite déception avec la Danse Sacrée de Bach, la cantate BWV 82 "Ich habe genug", interprétée  par Jean-Michel Feix à l'accordéon, cet orgue de poche, Estelle Besingrand au violoncelle, , Christelle Gouffé, Mezzo soprano, et Faustine Gardeil Danse. La danse peut-elle être un art sacré?, l'exercice n'a pas été convaincant.

D'agréables moment que nous avons complétés par un joli concert en la collégiale de La Romieu par un groupe espagnol, l'Apothéose, qui a interprété des oeuvres de Haendel dans le cadre du Festival Musique en chemin.

Écrire un commentaire

Optionnel