Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Antigone

Pendant l'allocution de Macron, sur le covid19 nous étions tranquillement ou inconsciemment au Théâtre National  de Bordeaux Aquitaine pour assister à la représentation d'Antigone par un troupe d'acteurs ukrainiens et russes. C'est cela les abonnements. La salle était pleine de jeunes scolaires et de retraités, personnes vulnérables. Mais qu'importe, le spectacle en valait la peine.

Antigone est toujours un texte très moderne même si dans cette mise en scène un peu rude, Créon nous est apparu très cruel, pas du tout tourmenté par le dilemme qui fait l'objet de l'intrigue. La musique qui accompagnait la représentation avec parfois des accents punk rock rap est magnifiquement interprétée par le choeur et adapté à la sévérité de l'action.

Pour les ukrainiens, qui se sont révoltés il y a plusieurs années, il est évident qu'Antigone renvoie à la nécessaire désobéissance civile face à l'oppression. Antigone est et restera actuelle longtemps!

Une excellente soirée.

Écrire un commentaire

Optionnel