Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Festival de musique de La Chaise-Dieu

Comme on peut le lire sur la photo, ce festival était dédié à Ludovic Morot-Sibillot, docteur en immunologie, chercheur, batteur, bénévole depuis plusieurs années, apte à toutes les tâches, toujours en mouvement et disponible. J'ai eu le plaisir et l'honneur de donner un peu de mon temps au Festival à ses côtés ces dernières années. il a rejoint brutalement, le 24 juin dernier, s'ils existent, les anges musiciens que l'on peut admirer sur la gauche juste avant d'entrer dans le choeur de l'abbatiale en arrivant du cloître.

Six concerts seulement cette année, la première depuis que nous n'avons plus de pied à terre à La Chaise-Dieu. Mais six beaux concerts : le récital de piano de Michaël Levinas (Bach, Beethoven, Debussy et Levinas), le Requiem de Verdi par l'Orchestre et le choeur de Milan sous la direction de Daniel Kawka, un concert de l'Orchestre d'Auvergne avec le sémillant Roberto Fores Veses consacré à Mendelssohn avec l'excellent Guillaume Chilemme au violon et au Songe d'une nuit d'été, dans une mise en scène peu convaincante, l'ensemble des six concertos brandebourgeois sous la direction précise de Bertrand Cuiller au clavecin, une merveilleuse Passion selon Saint Jean du désormais bordelais Marc Minkowski et pour terminer un délicieux duo de clavecins avec Benjamin Alard et à nouveau Bertand Cuiller.

Ce séjour aura aussi été une succession de satisfactions, une excellente météo, le plaisir de retrouver les vieux amis, manifestement heureux de nous revoir, eux qui nous croyaient définitivement absents. Un belle exposition à voir au Puy intitulée Picasso et la maternité et puis le sentiment que le pari engagé par La Chaise-Dieu est peut être enfin sur la bonne voie, les travaux avancent, la fréquentation touristique semble en hausse, au point que les infrastructures en hébergement et en restauration sont souvent saturées. La découverte de l'ancienne chapelle Notre-Dame, futur écrin, dès l'été prochain, des tapisseries est prometteuse.

Aujourd'hui, le festival se termine, nous sommes de retour dans le Gers, il fait 35 degrés et à La Romieu se tient un nouveau festival sonore Made of Walking, festival itinérant consacré à l'écoute de la terre.

Écrire un commentaire

Optionnel